Stop à la Dérive des Banques et de la Finance

Le groupe Banques-finance du collectif Roosevelt publie aux Editions de l’Atelier un petit livre d’intervention à 5€, pédagogique et clair, que nous vous invitons tous à lire et à faire connaitre autour de vous.
Ce livre sera disponible en librairie à partir du 13 mai.
Demandez-le à votre libraire, faites lui commander s’il ne l’a pas… et faites le lire autour de vous.
Présentation du livre
Depuis les années 1980, la croyance selon laquelle le marché serait à lui seul capable de régler les problèmes de la société a envahi la finance puis les banques et enfin l’ensemble de l’économie. L’application de cette idéologie néolibérale est la cause profonde de la crise qui secoue les économies occidentales depuis 2008. Avec un cynisme sans limites, cette finance décomplexée dicte maintenant sa loi aux États alors que c’est pour venir à son secours qu’ils se sont endettés.
Pour lutter contre ce fléau dévastateur que constitue la finance moderne, il faut la démystifier et montrer que ses pratiques ne sont ni fatales ni trop obscures pour être comprises par tous. C’est pourquoi l’approche proposée dans ce livre se veut d’abord pédagogique et respectueuse des lecteurs : Qu’est-ce que la banque ? Qu’est-ce que la monnaie ? Comment les banques créent l’essentiel de la monnaie ?
De façon simple, claire et illustrée par des exemples, il est répondu à ces questions ainsi qu’à bien d’autres. Il est alors facile de comprendre le déclenchement de la crise puis d’exposer des solutions politiques claires : pourquoi faut-il scinder les banques ? Pourquoi et comment faut-il leur interdire de spéculer pour leur propre compte ? Pourquoi et comment faut-il surveiller les banques ?
Avec Stephane Hessel, les membres du collectif Roosevelt se sont indignés puis engagés. Il convient maintenant de se mobiliser autour de propositions claires pour rétablir une société juste et viable, tel est l’objet de ce petit livre.
Les auteurs :
Claude Simon, professeur émérite à l’ESCP Europe.
En collaboration avec Guy Flury, ancien commissaire aux comptes d’établissements financiers et Michel Crinetz, ancien commissaire contrôleur des assurances.
Stop derive

Responder

Por favor, inicia sesión con uno de estos métodos para publicar tu comentario:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Cerrar sesión /  Cambiar )

Google photo

Estás comentando usando tu cuenta de Google. Cerrar sesión /  Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Cerrar sesión /  Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Cerrar sesión /  Cambiar )

Conectando a %s

Este sitio usa Akismet para reducir el spam. Aprende cómo se procesan los datos de tus comentarios .

A %d blogueros les gusta esto: