Brésil : ultime bravade de l’ex-Président Lula qui ne s’est pas rendu à la police.

Visé par un mandat de dépôt qui a expiré, il a prié les forces de l’ordre de lui permettre d’assister à une messe en hommage à son épouse décédée, qui aura lieu samedi. Par Claire Gatinois (Sao Paulo, correspondante Le Monde)

A Brasilia, le 4 avril.

Souriant, il s’est penché à la fenêtre, les yeux rougis, venant cueillir une dernière fois les hourras de la foule scandant « Lula guerrier du peuple brésilien ! » Quand est venue l’heure de la reddition, vendredi 6 avril, à 17 heures (22 heures à Paris), Lula ne s’est pas rendu.

Après vingt-quatre heures d’une lutte aux allures de chant du cygne, cloîtré dans le siège du syndicat des métallos, à Sao Bernardo do Campo dans la banlieue de Sao Paulo, l’ancien président brésilien Luiz Inacio « Lula » da Silva, dans une ultime bravade, a prié les forces de l’ordre d’attendre jusqu’au lendemain matin, samedi, et une messe en hommage à son épouse, Marisa Léticia, morte un an plus tôt. « La lutte continue. Merci », a posté l’ancien syndicaliste, vendredi soir, sur Twitter.

Responder

Por favor, inicia sesión con uno de estos métodos para publicar tu comentario:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Cerrar sesión /  Cambiar )

Google+ photo

Estás comentando usando tu cuenta de Google+. Cerrar sesión /  Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Cerrar sesión /  Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Cerrar sesión /  Cambiar )

w

Conectando a %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

A %d blogueros les gusta esto: